Les différentes formes d’eczéma chez l’adulte

Il existe différents types d'eczéma et il est nécessaire de savoir les reconnaître pour adopter les traitements appropriés :

  • L'eczéma de contact : l’eczéma allergique de contact, aussi appelé dermatite allergique, touche majoritairement les adultes. Cette maladie inflammatoire cutanée se déclenche lorsque la peau entre en contact avec une substance allergisante externe (parfum, bijou, montre, etc.) qu’elle ne supporte pas. Généralement, cette réaction suit une phase de sensibilisation à l’allergène. Cette forme d’eczéma se manifeste sans qu’il y ait nécessairement de terrain génétique lié.
  • L’eczéma atopique : selon l’étude DA-phné, la dermatite atopique de l’adulte touche 4 % des adultes en Europe. Elle est liée aux caractéristiques de la peau et se traduit par des démangeaisons (prurit) et des lésions inflammatoires (gonflements). La dermatite atopique du visage est la localisation la plus fréquente chez l’adulte. Près de 100 000 patients adultes souffrent d’eczéma atopique sévère.

Quelles sont les causes de l’eczéma de l’adulte

Si les rougeurs et lésions sont visibles sur la peau, c’est sous sa surface que tout se passe ! L’eczéma de l’adulte est le résultat d’une anomalie de la réponse immunitaire entraînant une inflammation dans l’organisme. Cette inflammation interne est la cause des symptômes de l’eczéma.

Les causes de l’eczéma atopique des adultes sont souvent associées à une situation de stress : c’est ce qu’on appelle l'eczéma nerveux. Mais elles peuvent résulter de trois choses :

  • Une altération de la barrière de la peau qui rend la peau sèche et anormalement sensible aux agressions.
  • Une réaction hypersensible de la peau face aux allergènes.
  • Des facteurs environnementaux tels qu’une hygiène très stricte, de l’asthme, de la pollution, etc.

Cette forme d’eczéma apparaît principalement chez le nourrisson et l’enfant, mais peut aussi persister ou se développer à l’âge adulte.

L’eczéma de contact, quant à lui, se déclenche soudainement dans la vie adulte. Alors que depuis des années on porte le même parfum ou le même bijou, le moindre contact avec ces éléments entraîne un jour une réaction cutanée. En effet, le passage des molécules allergisantes dans la peau stimule tout à coup le système immunitaire.

Notez que plusieurs facteurs peuvent amplifier l’eczéma du corps et du visage : des produits chimiques appliqués sur la peau, les changements soudains de température, une chaleur excessive, la transpiration, ou encore certains médicaments.

Quels sont les symptômes de l’eczéma de l’adulte ?

La dermatite atopique et l’eczéma de contact chez l’adulte se caractérisent par l’apparition d'un assèchement de la peau, avec des plaques rouges épaisses et lichénifiées*. Ces deux formes d’eczéma provoquent des démangeaisons intenses et persistantes, avec des sensations de chaleur et de gonflement. Elles s’installent le plus souvent sur le visage, sur le cou et sur les mains. Mais comme aucune zone n’est épargnée, il est possible d’être atteint d’eczéma sur tout le corps : cuir chevelu, derrière les genoux, autour des coudes...

Si se gratter offre un soulagement temporaire, à long terme cela risque d’aggraver l'affection cutanée. C’est ce qu’on appelle le cycle « démangeaisons-grattage-lésions ». Les patients atteints doivent gérer des périodes de poussées d’eczéma avec une aggravation des symptômes. Elles peuvent durer 1 ou 2 semaines ou se prolonger pendant plusieurs années.

*Une lichénification est le résultat d’un épaississement de la peau en plaque colorée et irrégulièrement quadrillée.

Impact de l’eczéma sur la qualité de vie des adultes

Autant dans ses formes les plus sévères que dans les plus limitées, l’eczéma de l’adulte rend les patients plus vulnérables au quotidien. On pense notamment à l’eczéma des mains ou l’eczéma du visage qui retentissent comme un handicap physique et psychologique pour les patients qui en souffrent :

  • Plus de deux tiers des malades souffrant d’eczéma rapportent une baisse de moral (69 %), ainsi qu’un manque de confiance en eux (68 %) liés à la maladie.
  • Près d’un patient sur deux a déjà fait l’objet d’une forme d’exclusion ou d'humiliation de la part de l’entourage familial ou professionnel (45 %).
  • Certains patients préfèrent laisser de côté certaines tâches et activités, car jugées trop contraignantes par la présence de l’eczéma : faire de la pâtisserie, aller à la piscine, pique-niquer, donner le bain à son enfant…

Une étude américaine récente, réalisée sur 1189 patients adultes présentant un eczéma atopique modéré ou sévère, confirme ces données. Entre arrêts de travail à répétition, état dépressif, mauvaise estime de soi et dégradation de l’intimité, l’impact de l'eczéma au niveau psychologique et sociétal est majeur.

Mais fort heureusement, il existe des solutions pour soulager les démangeaisons et prévenir des poussées les plus amples.

Comment soigner l’eczéma des adultes ?

À ce jour, il n’existe pas de solution contre l’eczéma pour y mettre fin définitivement. Les traitements de l’eczéma consistent à diminuer l’inflammation et la gêne occasionnée par les symptômes.

Toutefois, pour soulager l’eczéma de l’adulte :

  • Pour votre hydratation quotidienne, appliquez une crème émolliente qui rétablit la fonction protectrice de la peau et prévient les nouvelles poussées d’eczéma. Cette crème calme les démangeaisons et les tiraillements, et hydrate la peau sensibilisée.
  • Évitez les vêtements en matières irritantes, tels que la laine.
  • Pratiquez des activités relaxantes et apaisantes, telles que la méditation ou le yoga : celles-ci auront une incidence positive sur votre eczéma, en évitant des poussées plus conséquentes.

Si le problème persiste ou empire, une consultation auprès d'un dermatologue spécialiste de l’eczéma est nécessaire pour apporter une solution adaptée à sa peau. Lui seul pourra déterminer comment traiter l’eczéma : compléments alimentaires, traitement local, traitement de fond…

À lire aussi